Sortie INEDIT

Le projet INEDIT, financé par l’agence dans le cadre de l’édition 2012 du programme « Contenus et Interactions« , a pour objectif de réconcilier les aspects « compositionnels » et « performatifs » des outils de création sonore. Il part du principe que les outils « orientés composition » doivent pouvoir interagir en temps réel avec un environnement. L’approche adoptée est fondée sur des langages spécialisés (DSL) : une œuvre interactive est un interprète (au sens informatique), qui répond aux signaux et événements en provenance de l’environnement par des actions coordonnées dans le temps.

La particularité du projet INEDIT réside dans la volonté de faire coopérer plusieurs approches stylistiques en utilisant différents outils au sein d’un environnement supportant toutes les phases du travail musical, de la composition à la performance. Pour atteindre cet objectif, différentes technologies doivent être développées telles que des ordonnanceurs dédiés, des mécanismes de coopération, de compilation à la volée, ainsi que des visualisations innovantes et des interfaces tangibles à base de papier augmenté, qui permettent de spécifier et de contrôler en temps réel les processus musicaux.

Ce projet réunit les équipes de trois laboratoires de recherche de pointe en informatique musicale en France : le GRAME (Centre National de Création Musicale), l’Ircam (Institut de Recherche et Coordination Acoustique et Musique) et le LABRI (Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique).

Prix et distinctions

Les retombés scientifiques du projet INEDIT ont été saluées par les communautés scientifiques, démontrant ainsi la diversité de son impact scientifique:

  • Prix i-Lab Création et Développement, BPI France et ministère de la recherche 2016 pour le projet Antescofo
  • Prix i-Lab Emergence, BPI France et ministère de la recherche 2015 pour le projet Antescofo
  • Best Paper Award, Acoustical Society of America 2014 (lien)
  • Best Presentation Award, International Computer Music Conference 2014 (lien)
  • Prix ONFI (Objet de la Nouvelle France Industrielle) par Ministère de l’économie pour le projet Antescofo, 2013 (lien)
  • Nombreux invitations du projet dans les lieux scientifiques prestigieux dont TEDx, Collège de France, CNRS Fondamentales, etc.

Résultats scientifiques

Le projet INEDIT est la source de plus de 60 publications au niveau national et international. Beaucoup des avancés techniques et scientifiques d’INEDIT sont incarnées aujourd’hui dans les Outils INEDIT distribuées auprès des artistes du monde entier. Parmi les avancés scientifiques ayant un impact direct pour la communauté, nous pouvons citer :

  • Le développement de modèles formels fondés sur l’algèbre de tuiles temporisés, qui permet de décrire de façon simple et homogène les programmes de manipulation de flux temporisés hétérogènes. Ce travail s’incarne aujourd’hui dans le T-calcul: le premier langage de programmation fonctionnelle réactive qui permet de traiter, en temps réels, les notes de musique comme des objets primitifs.
  • La technologie libFaust qui permet : a) de faire de la compilation à la volée très efficace et très rapide b) d’embarquer le compilateur Faust dans toutes sortes d’applications comme par exemple Anstecofo, iScore, INScore, MaxMSP, Csound, Puredata, VST, Radium, pages WEB, etc.
  • la technologie INScore d’affichage dynamique de partitions augmentée dont la palette d’applications s’est beaucoup élargie avec des nouveaux modes de représentation, prenant notamment en compte la représentation des processus d’interaction au sein de la partition, des schémas de communication étendus, tant en direction des réseaux locaux que de l’Internet, un langage de script plus puissant, etc. et qui suscite un interêt croissant parmis les compositeurs.
  • INEDIT a permis de d’étendre le modèle événementiel temps-réel synchrone, largement utilisé dans la programmation des systèmes cyber-physiques, par une notion de durée relative à un processus extérieur (le musicien et son tempo dynamique); incarné et largement utilisé via le logiciel primé Antescofo
  • La modélisation et vérification du système Antescofo de manière à préparer les performances et anticiper d’éventuels problèmes: construction de modèles formels à partir de partitions augmentées, analyse quantitative de robustesse et la génération et l’execution de jeux de test pertinents et couvrants grâce à ces modèles. Les objectifs sont a) en génie logiciel, l’aide au développement du système, debuggage, et b) l’assistance aux utilisateurs (auteurs de partitions augmentées), en leur fournissant des informations utiles sur comportements qui peuvent être attendus du système sur une partition donnée.
  • Modèle formel du logiciel d’aide à la composition OpenMusic étendu vers un paradigme réactif, permettant à ses nombreux utilisateurs d’augmenter leur expérience d’interaction avec le système. Insertion de la technologie Papier Augmenté dans des outils d’aide à la composition.
  • Intégration des technologies LibAudioStream et Faust dans le moteur audio de l’environnement OpenMusic. Création de la bibliothèque OM-Faust permettant la programmation et le déploiement dynamique d’effets et contrôleurs audio dans l’environnement de composition assistée par ordinateur.
  • Développement des architectures Faust pour smartphones Android et iOS. Ces architectures et les outils de compilation associés : faust2android et faust2ios permettent de créer des applications musicales natives, à partir d’un même code Faust. Ces applications intègrent le support des différents capteurs, tels qu’accéléromètres et gyroscopes, et permettent ainsi de contrôler gestuellement des paramètres de synthèses.
  • Le développement de modèles formels fondés sur l’algèbre de tuiles temporisés, qui permet de décrire de façon simple et homogène les programmes de manipulation de flux temporisés hétérogènes. Ce travail s’incarne aujourd’hui dans le T-calcul: le premier langage de programmation fonctionnelle réactive qui permet de traiter, en temps réels, les notes de musique comme des objets primitifs.
  • Le développement  d’une théorie des langages de tuiles, qui généralise la théorie des langages de mots aux structures bi-pointés: tuiles linéaires, tuiles arborescentes, et même bi-graphes. La thèse d’Etienne Dubourg, Doctorant financé sur le projet INEDIT de 2012 à 2015, a été défendue sur ce sujet au début de l’été 2016. Son manuscrit, dont la qualité à été reconnue par l’ensemble des membres du jury, offre les fondations théoriques nécessaires au développement prochain d’outils d’aide aux développements de systèmes musicaux interactifs. Les automates de tuiles qui y sont présentés permettent, en particulier, de concevoir des transitions souples permettant de passer de façon cohérente d’un comportement musicale donné à un autre.
  • L’écriture de scénario interactifs à l’aide de l’interface graphique i-Score a été mise à l’épreuve à travers deux résidences d’artistes. Ces expérimentations nous permettent aujourd’hui de planifier le développement d’une plateforme de développement complète : d’une interface de visualisation et d’édition de scénarios interactifs temporisés, à un langage de programmation de ces scénarios, en passant par un moteur d’exécution de ces scénarios.
  • L’aide à l’écriture du temps dans le cadre de la notation musicale traditionnelle occidentale, avec en particulier l’étude de modèles de représentation de la notation rythmique fondés sur les langages formelles d’arbres et le développement d’une librairie de transcription rythmique dans OpenMusic, utilisée par les compositeurs et bientôt enseignée à l’Ircam.

Retombées sociétales

Le projet INEDIT a bénéficié d’une collaboration étroite avec plusieurs communautés d’utilisateurs. Ceux-ci ont permis de diffuser les résultats scientifiques et techniques du projet à travers des oeuvres crées dans le monde entier (voir les Artistes INEDIT). En outre, certains Outils INEDIT se sont imposé au cours du projet comme des outils standards de la création artistique numérique à travers le monde. Ces outils, comme Antescofo, Faust et OpenMusic sont aujourd’hui enseigné dans les universités prestigieux telle que Stanford, UC Berkeley, Columbia University, University of Sao Paulo, etc. aux Amériques mais aussi nombreux conservatoires en Asie et l’Europe.

Les artistes ayant adoptés les outils INEDIT amplifient l’impact du projet à travers des événements culturels prestigieux. Le logiciel Antescofo est un exemple parmi d’autre qui a su s’imposer non-seulement en Europe mais également avec des orchestres de renommés mondiale telle que Philharmonique de Berlin, NewYork, Los Angeles, Chicago, London Sinfonietta, Orchestre de Radio France, Orchestre de Tokyo, etc. (voir les événements connus d’Antescofo).