Outils INEDIT

INEDIT s’appuie sur des outils reconnus, occupant une position de référence dans leur domaine et très largement diffusés dans la communauté musicale. Certains sont issus de travaux antérieurs financés par l’ANR. Ils représentent l’état de l’art actuel. Le projet INEDIT a pour ambition de préparer la prochaine génération d’environnements pour l’informatique musicale en permettant leur coopération et en les étendant afin de prendre en compte les nouveaux besoins en interaction.

Antescofo

Antescofo combine un module de suivi de partition polyphonique avec un langage synchrone pour la composition musicale. Le module de suivi permet, à partir d’un flux audio provenant de l’interprète, la reconnaissance automatique en temps réel de la position courante dans la partition et l’estimation du tempo de l’interprétation. Le langage synchrone permet de synchroniser la performance instrumentale avec les parties électroniques. Antescofo a été distingué par le prix de thèse SPECIF et le prix de thèse ASTI. Il a aussi obtenu le prix de La Recherche en 2011. Dans le cadre du projet INEDIT, nous voulons étendre les constructions synchrones offertes par Antescofo et étudier plus précisément les apports de l’approche GALS/LAGS dans un contexte d’interaction.

FAUST

FAUST (Functional AUdio STream) vise à développer un ensemble de techniques et d’outils permettant de décrire des algorithmes de synthèse et de traitement du signal dans un langage de spécification de haut niveau tout en bénéficiant d’une compilation efficace, comparable à du code C optimisé. Destiné en particulier aux développeurs d’applications et de « plug’in » de traitement du signal audio, FAUST s’inscrit donc en complément d’outils comme Max/Msp, jMax, Super-Collider, C‑Sound, etc. En effet, si ces langages proposent de vastes librairies d’objets primitifs externes, ils ne permettent généralement pas, ni de les décrire, ni de les implémenter.

Iscore

Iscore permet au compositeur d’écrire des scénarios interactifs en définissant des relations temporelles hiérarchiques entre objets temporels au moyen de contraintes de précédences portant sur des dates d’événements et sur les valeurs des intervalles temporels [Allombert 2008abc, Allombert 2005]. Iscore permet la prise en compte de l’interaction en proposant de laisser la possibilité au musicien, lors de l’exécution, de choisir la date de déclenchement de certains événements. Cette possibilité nécessite le maintien des relations temporelles lors de l’exécution. Le logiciel iscore a été développé dans le cadre du projet ANR Virage qui visait à adapter le modèle au contexte du spectacle vivant. Dans ce modèle, la partition est compilée en réseau de Petri hiérarchique. Pour permettre aux régisseurs de s’adapter à la vitesse du plateau vivant, iscore a intégré le contrôle de la vitesse globale d’exécution de la partition, et la possibilité de démarrer une exécution à partir d’une place quelconque du réseau de Petri tout en maintenant la cohérence de l’ensemble.

INScore

INScore est à la fois une application et un composant logiciel pour la visualisation du concept de partitions augmentées tel que défini et développé dans le cadre du projet Interlude ANR-08-CORD-010. Cette notion de partition augmentée [Fober et al. 2010] repose sur :

  • l’extension de la partition musicale à des objets arbitraires,
  • l’expression de relations entre espaces graphiques et temporels,
  • la représentation de l’interprétation (vue comme un signal sonore ou gestuel) au sein de la partition.

Un des objectifs du projet est d’utiliser INScore et de l’étendre pour couvrir les besoins de la musique interactive, tant pour la représentation de flux temporels spécifiques que pour la représentation de l’état des systèmes d’interaction.

LibAudioStream

LibAudioStream permet de manipuler des ressources audio à travers le concept de flux. Une algèbre de description, de composition et de transformations des flux audio permet de construire des expressions complexes dont le rendu est ensuite exécuté en temps réel. Cette algèbre permet de construire facilement des applications de lecture ou des transformations des séquences musicales, actuellement dans un contexte uniquement stéréo. Différents backend audio assurent le rendu en utilisant les API audio les plus courantes (CoreAudio, JACK et PortAudio). Dans le cadre du projet INEDIT, l’objectif est de faire évoluer LibAudioStream vers un système complet de rendu audio : audio stream engine.

OpenMusic

OpenMusic permet de développer des processus musicaux à l’aide de la programmation visuelle. D’un simple clic de souris, l’utilisateur peut relier des modules fonctionnels entre eux et créer un “patch” afin de générer ou transformer une structure musicale. Les patches peuvent s’emboîter les uns dans les autres pour créer des programmes plus complexes.

OpenMusic a été conçu et est développé par l’équipe Représentations musicales de l’Ircam.

Papier Interactif

Le papier interactif permet de détecter ce qu’écrit le compositeur grâce à une trame presque invisible et un stylo doté d’une petite caméra. Ce lien « amont » entre le papier et l’ordinateur est complété par un lien « aval » de l’ordinateur vers le papier grâce à l’impression sur papier augmenté, créant un cycle complet entre les deux supports. Il est ainsi possible de concevoir des interfaces papier qui s’intègrent avec les outils informatique existants afin de proposer d’autres outils d’écritures. Des recherches on été conduites l’équipe In|Situ| du LRI en collaboration avec l’équipe Représentations musicales de l’Ircam pour explorer les possibilités offertes par le papier interactif pour la composition musicale.